"Ce que nous confions au vent" de Laura Imai Messina

Lu par: Clara Brajtman

Durée: 5h01

Genre: Littérature blanche



 


Résumé de l'éditeur:

Sur les pentes abruptes du mont Kujira-yama, au milieu d’un immense jardin, on aperçoit une cabine téléphonique : le Téléphone du vent. Chaque année, des milliers de personnes décrochent le combiné pour confier au vent des messages à destination de leurs proches disparus. En perdant sa mère et sa fille, emportées par le tsunami de 2011, Yui a perdu le sens de sa vie. C’est pour leur exprimer sa peine qu’elle se rend au mont Kujira-yama, où elle rencontre Takeshi et sa petite fille, également en deuil. Mais une fois sur place, Yui ne trouve plus ses mots...


C’est un endroit réel qui a inspiré à Laura Imai Messina ce magnifique roman. Ode à la délicatesse des sentiments, Ce que nous confions au vent est une puissante histoire de résilience autour de la perte et la force rédemptrice de l’amour.



 

Mon avis sur l'histoire:


Que ce roman est beau, que ce roman est doux, que ce roman est poétique. J'ai été transportée littéralement dans cet endroit très spirituel qu'est le téléphone du vent. Ce livre c'est la douceur des sentiments mélangée à de la douleur. Ce roman c'est la vie mais également la mort. Ce roman c'est renaitre à travers les mots dit dans le vent. Je ne crois pas avoir des phrases assez belles pour exprimer le flots d'émotions qui m'ont assaillit lors de cette lecture. J'ai été bercé par cette histoire , je suis partie dans ce jardin près de cette cabine et la douleur de la mort est indescriptible mais imaginez le pouvoir des mots. Imaginez vous prendre ce combiné et parler à vos proches douloureusement disparus. Imaginez la chaleur de vos mots pour panser vos plaies. C'est une histoire puissante autour de la perte d'être chers. C'est une histoire où même à terre on se raccroche à quelque chose pour ne pas sombrer et pour pouvoir se relever. Ça prendra peut être plusieurs années mais on finira par se relever.


Sachez que le téléphone du vent existe bel et bien, ce n'est pas un lieu touristique à proprement parler et l'autrice nous le rappelle bien à la fin de son livre. C'est un lieu où il n'y a pas de selfies, d'internet juste un lieu où votre cœur est ouvert et où la vie et la mort sont reliées par une cabine téléphonique.


J'ai adoré ce roman car les émotions y sont sincères , les histoires sont belles, la douleur est partagée . Si je ne suis pas spécialement fan des chapitres extrêmement courts qui ont tendance à casser le rythme là ça ne pose pas spécialement de problème car c'est un roman où le temps est suspendu. Toutes les petites notes et anecdotes que l'autrice rajoute chapitre par chapitre accentue le côté réaliste, dramatique et poétique de ce livre. Faut juste se laisser transporter .


 


Mon avis sur la narration:


Il y a des livres qui se lisent avec les oreilles pour accentuer la magie de l'instant. "Ce que nous confions au vent" est l'un de ses romans. La voix parfaitement posée et douce de Clara Brajtman est en parfaite symbiose avec le texte. Impossible de faire mieux là y a juste à fermer les yeux, appuyer sur Play et laisser la voix de Clara Brajtman ouvrir notre cœur . Voyager en lisant c'est ce que nous offre ce roman.


 


En bref,


Un coup de cœur. Au delà du texte c'est tout l'aspect mélodieux qui englobe ce roman qui est magnifique. Le combo audio est d'une finesse incroyable. Un livre à lire avec ses oreilles!!


 

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout